Qu'est-ce que l'aikido Notre organisation

Nos Dojos

Les École dirigées par
Eric Plamondon sensei

Centre-ville / Atwater

Terrebonne / Mascouche

Rosemont /Plateau Mont-Royal

Laval Duvernay

Les écoles de ses élèves

Beloeil
St-Basile le Grand


Dojos associés

Hochelaga - Maisonneuve

Montreal-Nord

 

Comment fonctionnent les techniques d'Aikido ?



De par la nature de ses principes et de sa pratique l'aikido est un art martial qui se positionne à l'opposé du dogme compétitif qui prévaut dans les sports de combats habituels.

En Aikido, on ne se trouve pas confronté face à un adversaire. Il s'agit de canaliser la vitesse et la force, de les utiliser sans entrer en opposition avec elles, sans forcer, dans le but de l'emmener dans une situation contrôlée. À tout moment par contre l'aikidoka pourra redonner à sa technique son efficacité martiale, en appliquant ce qu'il fait constamment et sans danger dans lors des cours réguliers.

Pour y parvenir, il faut mettre en place un certain nombre de principes de base, qui doivent être présentes dans toutes les techniques. Si l'un de ces principes est mal exécuté, la technique perd son efficacité.

- Essentiellement, il faut, en tout temps, bouger moins que l'autre, garder le controle du centre du mouvement et conduire le partenaire dans un mouvement de spirale dont vous contrôlez le centre.
Tout mouvement prend du temps, alors que martialement nous n'en avons pas, ainsi tout grand déplacement ou mouvement est à éviter. L'autre doit bouger plus que nous, en mouvement déséquilibré controlé par nous qui sommes stables au centre.
Le plus rapide n'est pas celui qui bouge le plus, c'est celui qui bouge le moins, la preuve, on ne le voit pas bouger et pourtant c'est lui qui agit !

C'est à cet aspect précis de la quantité des mouvements que nous pouvons distinguer, d'un simple coup d'oeil, la qualité d'un pratiquant d'aikido. Plus la personne bouge autour d'un adversaire stable, moins c'est efficace, et cela démontre une méconnaissance des bases de l'aikido, le réduisant à une pauvre caricature sportive.

Il faut aussi se débarasser rapidement de la conception erronée de l'aikido comme un art de défense seulement. Au contraire, l'aikido est un art martial complet, ce qui inclut des techniques d'attaque (ryu tai: on impose la technique, l'adversaire est controlé avant d'avoir attaqué) des techniques de défense (Jiu Tai: l'adversaire attaque et on apprend à réagir), et des techniques de controle (Go Tai: on pratique sur des saisies solides et on utilise les enseignements de l'Aikido pour se déprendre)

Il est important d'aborder ces trois niveaux de travail. La plupart des écoles d'Aikido ne se consacrent qu'au Jiu Tai, rarement aux saisies, et jamais a l'art d'attaque. Ce qui induit des pratiques très fluides, avec beaucoup "d'harmonie" et de mouvement, mais avec des carences martiales manifestes.


Voilà pour l'aspect le plus évident, manifeste, sur laquelle excercer son jugement losrqu'on choisit une école d'Aikido. Ensuite il y a d'autres choix à faire, sur des aspects non-techniques de l'aikido, afin de trouver l'école qui vous convient.

Il est donc important de choisir son école, un DOJO, et non pas un club d'aikido. Cela n'est pas évident pour un débutant, mais a des conséquences directes et rapides sur la suite des choses. Il faut donc éviter les clubs d'aikido à fonctionnement sportif, ou fédératifs, qui ne vous proposeront finalement qu'une course aux grades, onéreuse évidement!

Il vous faut choisir un dojo, dirigé par un professeur d'aikido compétent, qui respecte certes les bases techniques de la discipline, mais surtout qui respecte le fonctionnement d'un dojo. Ensuite le reste est une question d'appréciation personnelle. Tous les professeurs ont des expériences diverses, des caractères distincts avec lesquels vous devez vous sentir à l'aise.

 

Ensuite tout est une question de temps de pratique. On entend souvent dire que l'aikido est une discipline qui prend du temps à apprendre. C'est une question de perspective. Tout comme vous pouvez apprendre rapidement une petite partition de piano, cela fait-il de vous un pianiste?  Quand vous apprenez une nouvelle langue, vous pouvez assez rapidement engager une conversation de base, mais devenir bilingue prendra du temps! Encore la même chose en cuisine. Vous pouvez être capable de préparer de délicieux plats, mais sans avoir la prétention d'être un chef ! De même en aikido, vous apprendrez rapidement quelques techniques qui peuvent être utilisées rapidement comme autodefense, mais l'aikido est aussi un cheminement dans lequel on peut y consacrer une vie!
De là toute la différence avec les sports, ou vous atteignez le maximum de votre potentiel vers l'âge de 25 ans, pour ensuite amorcer un lent déclin. C'est tout le contraire dans les arts. En quoi un linguiste, un pianiste, un chef cuisiner ou un peintre perd-t-il de ses capacités avec l'âge?

Encore pareil avec l'Aikido. À moins de pratiquer l'aikido comme un sport, à constamment chuter avec grand bruit dans toutes sortes de positions ou a pratiquer vos toujours plus longs listings de techniques pour des examens de grades stressants, ce que vous ne pourrez et ne voudrez probablement plus faire dès l'âge de 40 ans, l'Aikido traditionnel se pratique comme un art. A chacun ensuite de déterminer ce qu'il veut en faire, un loisir plaisant et sans prétention, ou une discipline de vie orientée vers la perfection et la maitrise de cet art.

 

Voici deux vidéos de démonstration faites par une excellente école, celle de Michael Levy-Neumand, élève d'Alain Peyrache, dans l'un des plus grands dojos privés d'Europe


Démonstation Aikido LEVY-NEUMAND Sensei DOJO... par StefanieFarrar 

 


Démonstration Bokken LEVY-NEUMAND Sensei DOJO... par StefanieFarrar

 

 

 

Le fondateur de l’aïkido, Morihei UESHIBA (1883-1969), développa à partir de 1948 l’enseignement d’une discipline martiale nouvelle et originale, qui commença dès 1950 à rayonner pour être aujourd’hui pratiquée dans la plupart des pays du monde.